Démarches à effectuer lors d’un déménagement international

Vous partez vivre à l’étranger ?

une dame remplit un papier sur une caisse de déménagement

Vous déménagez dans un autre pays d’Europe, en Asie ou encore aux États-Unis ? Que ce soit pour le travail, les études ou pour rejoindre votre famille, un déménagement constitue une étape à la fois excitante et énergivore. Et comme toute décision importante, elle comporte son lot de démarches administratives. Pour vous aider à y voir clair, voici une check-list des formalités essentielles à accomplir avant votre départ et dans les premiers jours sur place. En commençant à vous y préparer 2 à 3 mois à l’avance, vous partirez l’esprit tranquille !
 

Obtenir des documents de voyage en règle

C’est la base, mais c’est essentiel : commencez par vérifier que vous possédez les bons documents de voyage et que ceux-ci sont toujours valables. Si vous sortez de l’espace Schengen, vous devrez vous munir d’un visa et d’un passeport en règle. Ce dernier arrive généralement dans les 5 jours ouvrables suivant votre demande auprès de l’administration communale, mais un retard n’est jamais à exclure.

Pensez également, en fonction de votre pays de destination, aux vaccins à effectuer. Certains sont vivement recommandés, tandis que d’autres sont obligatoires. En effet, certains pays peuvent vous refuser l’accès au territoire si vous n’êtes pas en possession d’un certificat de vaccination international. Pour être au fait de toutes les démarches à accomplir à ce propos, veillez à rendre visite à votre médecin traitant environ six semaines avant votre déménagement.

Avant votre départ, réunissez l’ensemble des documents importants, y compris vos billets d’avion, le cas échéant. Ainsi, vous évitez de les éparpiller et de perdre du temps à les chercher en dernière minute.
 

Avertir les personnes et organismes auxquels vous êtes lié

Dans les 3 mois précédant votre déménagement, pensez à informer toutes les personnes et les organismes avec lesquels vous êtes lié par contrat afin de procéder à leur résiliation. Voici une liste des plus importants :

  • Votre propriétaire si vous êtes locataire. Jetez un œil à votre contrat de bail afin de vérifier la durée de l’éventuel préavis, laquelle peut s’étendre jusqu’à 3 mois.
  • Vos fournisseurs d’eau, de gaz et d’électricité, afin qu’ils ferment vos compteurs ou les transmettent au nouvel habitant de votre logement.
  • Votre opérateur télécoms pour résilier vos abonnements.
  • Les compagnies d’assurances et les banques dans lesquelles vous possédez des avoirs pour procéder aux démarches de transfert de comptes.
  • Le Service fédéral des Pensions si vous êtes retraité, afin de continuer à recevoir votre pension sans interruption de paiement. Pour ce faire, au moins 2 mois avant votre départ, informez cet organisme de votre nouvelle adresse et si vous changez de numéro de compte.

Déclarer votre déménagement à la commune

Rendez-vous également à l’administration communale de votre domicile, et ce au plus tard la veille de votre départ, afin de procéder à la déclaration de déménagement à l’étranger. Toute votre famille est concernée par le changement d’adresse ? Dans ce cas, un seul de ses membres adultes suffit pour effectuer cette démarche. Votre enfant mineur déménage seul ? Alors, il doit être accompagné d’un adulte pour émettre la déclaration à la commune.

À la suite de cette dernière, l’agent communal vous remettra un certificat de radiation. Celui-ci vous permettra de vous faire immatriculer auprès des ambassades ou des consulats belges à l’étranger. 
 

Régler vos obligations fiscales

En fonction de votre situation, vous pourriez être exempt d’impôts à payer en Belgique ou, au contraire, continuer à y être soumis. Il importe donc de régler les aspects fiscaux de votre déménagement en prenant contact avec votre bureau de contributions. Celui-ci est en mesure de vous fournir des indications claires sur les démarches à entreprendre en matière de régularisation fiscale. Il pourra aussi vous conseiller quant à la décision de déplacer ou non votre domicile principal. En effet, votre choix déterminera le régime auquel vous serez soumis :

  • Transfert du domicile principal à l’étranger : vous ne devrez plus payer vos impôts en Belgique, mais bien dans le pays de destination. Le service des impôts sera automatiquement informé de votre déménagement. Toutefois, pour régler les revenus imposables pour la période du 1er janvier jusqu’à la date de votre départ, vous serez amené à remplir un formulaire de déclaration spéciale au bureau des contributions.
  • Maintien du domicile principal en Belgique : dans ce cas, vous restez soumis à l’impôt belge des personnes physiques.

Après ces différentes formalités administratives, il est temps d’organiser concrètement votre déménagement à l’étranger.
 

Assurer le transport de vos biens

Vous souhaitez emmener vos meubles avec vous ? Il est possible de vous occuper seul de leur transport international, mais une telle démarche requiert de l’énergie, du temps et une organisation pointue. Vous devrez veiller à emballer correctement vos biens pour éviter de les abîmer, probablement louer un camion ou une remorque, vous renseigner sur les formalités douanières, etc.

Aussi, pour vous épargner ces désagréments, n’hésitez pas à faire appel à une société professionnelle de déménagement international. Celle-ci s’occupe de tout pour vous : démontage de vos meubles, emballage de vos objets, transport et remontage sur le lieu d’arrivée. Les déménageurs sont responsables de vos possessions durant tout le trajet et possèdent l’expertise et l’équipement adéquat pour les transporter en toute sécurité. Pour être intégralement protégé contre tout risque de détérioration ou de casse, vous pourrez néanmoins contracter une assurance déménagement proportionnelle à la valeur de vos biens. Par ailleurs, une entreprise de déménagement international est au fait de toutes les démarches administratives et douanières pour lesquelles elle vous accompagne. Ce type de services peut donc vous faciliter la vie et vous faire gagner du temps.

Afin de profiter du meilleur rapport qualité/prix, n’hésitez pas à demander un devis à plusieurs prestataires. Vous aurez alors le loisir de comparer leurs prix, les services et formules qu’ils proposent ainsi que les garanties qu’ils vous offrent.

Par camion, train, bateau ou avion ?

La plupart des entreprises organisent le transport de vos possessions de plusieurs manières : par voie routière, maritime ou aérienne. L’avion est le moyen de transport le plus rapide. Toutefois, c’est aussi le plus onéreux et il est peu adapté pour des déplacements particulièrement lourds. Moins rapide, le bateau s’avère néanmoins plus accessible en termes de prix et convient pour des transports importants. Le train fait partie des options les moins chères, mais nécessite l’existence d’un réseau ferroviaire adapté pour pouvoir déposer vos meubles au bon endroit. Enfin, le camion est également rentable et pratique dans la mesure ou il constitue une solution clé-sur-porte : vos biens arrivent directement chez vous. Pour ce qui est des délais, tout dépend des conditions de circulation. N’hésitez pas à demander conseil à la société de déménagement à laquelle vous faites appel afin de choisir le moyen de transport le mieux adapté à vos besoins et à votre budget.
 

Préparer votre arrivée dans le pays de destination

Vous avez finalisé les démarches administratives à accomplir en Belgique ? Il est alors temps de vous renseigner sur celles dont vous devrez vous acquitter à l’étranger. Pour ce faire, n’hésitez pas à contacter l’ambassade de votre pays de destination. Son personnel pourra vous fournir de précieuses informations concernant les points suivants :

  • Documents de séjour
  • Système d’impôts sur place
  • Sécurité sociale et soins de santé : pour ce qui est des pays de l’Espace économique européen (EEE) et de la Suisse, vous devrez payer vos cotisations sociales dans le pays de destination, mais pourrez maintenir certains de vos droits belges. Ailleurs dans le monde, c’est également le pays d’arrivée qui deviendra compétent pour vos soins de santé. Toutefois, il peut s’avérer judicieux de contracter une série d’assurances (maladie et invalidité, pension, etc.). Pour ce faire, n’hésitez pas à contacter l’ONSS (Office national de Sécurité sociale).

Toutes les démarches administratives indispensables sont maintenant accomplies : vous voilà fin prêt pour le départ !
 

Vous inscrire à l’ambassade ou au consulat de Belgique

Un dernier petit conseil : une fois sur place, rendez-vous dans un poste diplomatique ou consulaire belge afin de vous inscrire dans les registres consulaires de la population. Ainsi, vous bénéficierez d’un accompagnement dans diverses démarches administratives telles que l’obtention d’une carte d’identité, la délivrance d’attestations (de nationalité, de composition de ménage, etc.), le vote depuis l’étranger, etc. Une telle inscription vous sera, en outre, très utile en cas d’urgence (catastrophe, évacuation, accident…).

Des démarches facilitées pour votre déménagement international

En conclusion, un déménagement international requiert, certes, une dose d’organisation afin d’effectuer toutes les démarches administratives qui y sont liées. Il est néanmoins possible de vous faciliter grandement la tâche de deux façons. Premièrement, en anticipant toutes ces formalités 2 à 3 mois à l’avance afin de les accomplir dans un climat serein et d’avoir le temps de vous retourner si un problème survient. Deuxièmement, en faisant appel à des professionnels compétents tels qu’une société de déménageurs internationale, qui possède l’expérience requise pour garantir le transport de vos biens dans les meilleures conditions. Arrivé sur place, il ne vous reste plus qu’à vous installer !