Comment réussir son intégration lors d’un déménagement à l’étranger ?

Les secrets d’une bonne intégration dans votre pays d’accueil

un homme marche avec ses bagages

Date de publication : 05/12/2022 - Temps de lecture : 5 min

Inutile de vous l’expliquer, les avantages de l’expatriation sont aussi nombreux que variés : développement de votre réseau, nouvelles opportunités professionnelles, apprentissage d’une langue, découverte du monde… Toutefois, déménager dans un pays étranger peut aussi se révéler complexe à plusieurs égards : comment se construire un réseau d’amis sans connaître personne sur place ? Comment s’y retrouver dans un endroit où les coutumes et le mode de vie sont différents des nôtres ? Comment faire en sorte de vous sentir chez vous ? Dans cet article, vous découvrirez quelques astuces et conseils pour faciliter votre arrivée dans votre pays d’accueil et réussir au mieux votre intégration.

1. Renseignez-vous sur la culture

des personnes parlent autour d'une table de café

C’est la première étape de tout déménagement réussi : la plupart des expatriés estiment que la compréhension de la culture locale constitue un facteur déterminant en matière d’intégration. Pour ce faire, vous pouvez vous renseigner en amont du départ en lisant des articles et en interrogeant des personnes qui vivent déjà dans le pays où vous comptez vous installer. Posez-leur toutes vos questions :

  • Qu’est-ce qui se fait en Belgique mais pas là-bas, et inversement ?
  • Quelles sont les habitudes en termes d’alimentation ?
  • Y a-t-il des prescrits vestimentaires ?
  • Quelles sont les valeurs mises en avant ?
  • Le rythme de vie est-il différent ?
  • Etc.

Une fois sur place, observez et sortez de chez vous pour aller faire un tour au marché local, visiter d’autres villes du pays ou assister à des événements culturels.


Faites preuve d’humilité

Dans tous les cas, évitez les a priori et les jugements de valeur. Cela risque de vous empêcher d’apprécier toute la richesse de la culture locale. Aussi, retenez que votre culture n’est pas supérieure aux autres ou meilleure que celles-ci. Faites preuve d’humilité :

  • Manifestez votre intérêt : montrez-vous à l’écoute des habitants locaux, posez-leur des questions en toute bienveillance.
  • Évitez les comparaisons incessantes : bien sûr, il est naturel de repérer certaines différences culturelles et de s’en amuser. Toutefois, évitez de le faire en permanence, sans quoi cela pourrait être perçu comme de la critique. Ne perdez pas de vue que vos propres coutumes peuvent, elles aussi, faire l'objet de réactions mitigées de la part de vos nouveaux compatriotes.


2. Apprenez la langue du pays

Le langage aussi présente une dimension culturelle. Il nous en apprend beaucoup sur l’identité d’une population. De plus, cela va de soi, une bonne intégration repose notamment sur la possibilité de comprendre les autres et de se faire comprendre. C’est la raison pour laquelle il importe de limiter au maximum la barrière linguistique. Même si vous ne possédez aucune notion de la langue locale, faites l’effort d’en apprendre les rudiments car cela facilitera votre quotidien (vos visites médicales et rendez-vous administratifs, par exemple), favorisera les rencontres et montrera votre bonne volonté.

Pour ce faire, passez le plus de temps possible avec des locaux. En effet, même s’il peut être tentant de passer du temps avec d’autres francophones pour vous sentir moins seul au début, il convient d’éviter le piège qui consiste à parler exclusivement français à longueur de temps. Vous risquez alors de passer à côté de l’opportunité d’apprendre à vous exprimer dans la langue du pays d’accueil.


3. Sortez de chez vous

Si vous êtes timide, c’est le moment de travailler là-dessus ! En effet, il n’y a pas de secret : c’est seulement en sortant de votre coquille et en allant à la rencontre des autres que vous pourrez vous tisser un réseau social. Comment ?

Participez à des événements

Avec le succès de l’expatriation ces dernières années, de plus en plus d’événements sont organisés afin de favoriser l’intégration des nouveaux arrivants. En vous renseignant auprès d’une association locale, d’une organisation d’expatriés ou via les réseaux sociaux (Facebook et Instagram principalement), vous tomberez probablement sur des apéros et soirées de rencontre entre expatriés ou entre ces derniers et des locaux. Cela peut s’avérer très utile au début. Toutefois, gardez à l’esprit que si vous souhaitez réellement vous intégrer, il convient d’éviter de passer l’entièreté de votre temps avec des francophones ou d’autres travailleurs expatriés. Pensez donc à diversifier les activités et à vous rendre également à des concerts, à des expositions ou encore, pourquoi pas, à des dégustations.


Pratiquez un loisir

Et pourquoi ne pas aller vous renseigner du côté du club de hockey de votre ville ou faire un essai au cours de poterie du coin de la rue ? Quels que soient vos centres d’intérêt, il est toujours possible de trouver un moyen de les mettre en pratique. Vous n’avez pas encore de loisir ? C’est le moment de satisfaire votre curiosité en allant tester de nouvelles activités : qui sait, les cours de couture, la méditation ou la participation à un club de lecture pourraient vous plaire plus que vous ne le pensiez. Vous avez des enfants ? Les inscrire à une activité sportive ou de loisir peut également représenter, pour vous, l’occasion de tisser des liens avec d’autres parents.


Apprenez à connaître vos collègues

Si vous avez déjà trouvé du travail, l’option la plus facile pour construire votre réseau social consiste certainement à nouer des liens avec vos collègues. Montrez-vous souriant(e), posez-leur des questions et, pourquoi pas, proposez-leur un café ou un lunch. Qui sait, vous pourriez vous découvrir de nombreux points communs !

Enfin, on oublierait presque de le mentionner, mais il est possible de parler avec quelqu’un à peu près n’importe où : une file d’attente au supermarché ? Un retard de train ? Tous les prétextes sont bons pour engager la conversation et, qui sait, échanger des numéros de téléphone ! À ce propos, il est conseillé d’en posséder un local.


4. Obtenez un numéro de téléphone et un compte en banque local

Même s’il est facile et gratuit de communiquer via Whatsapp, pensez bien que vous n’êtes pas dans votre pays d’accueil en vacances, mais que vous venez y vivre. Aussi, posséder un numéro de téléphone local et ouvrir un compte en banque sur place sont des formalités essentielles en termes d’intégration. En effet, vous devrez réaliser de nombreuses démarches (inscrire vos enfants à l’école, chercher du travail, acheter une voiture, etc.) et ces éléments vous faciliteront grandement la tâche.


5. Offrez-vous du temps pour vous intégrer

Quoi qu’on en dise, s’intégrer dans un pays étranger demande du temps. Aussi, faites preuve d’indulgence envers vous-même car le déménagement représente déjà, en soi, un bouleversement. Pour vous épargner certains tracas et vous consacrer davantage à votre intégration locale, pensez à faire appel à une société de déménagement international. Ces professionnels peuvent s’occuper de nombreuses tâches chronophages pour vous : emballage et déballage de vos affaires, démontage et remontage de votre mobilier, transport de vos biens, nettoyage des lieux que vous quittez… Ils peuvent également vous renseigner sur les diverses formalités administratives à accomplir en matière de transport et de déménagement. Il s’agit d’autant de temps gagné que vous pourrez alors consacrer aux démarches importantes pour votre intégration.

Informations complémentaires

Vous êtes prêt pour la grande aventure ? Notez qu'avant de pouvoir commencer votre nouvelle vie, une bonne planification est de mise. En effet, de nombreux points sont à prendre en considération pour une expatriation réussie : continuité professionnelle, soins de santé, coût de la vie... Découvrez tout dans notre article dédié.